Un an déjà...

Il y a un an, c’était l’inauguration, après travaux, de l’Espace Socioculturel

plaque

Voici l'allocution de Guy Soulet, maire, à cette occasion :  


Invites sur escalier

Amis Elzangeois et d’autres lieux, Nous voici réunis dans cette belle salle, oui je la trouve très belle, qui devrait devenir le « temple » (c’est peut-être un peu grandiloquent…) de la culture, pour nous les Elzangeois, mais comme nous ne sommes pas des égoïstes, pour aussi nos chers voisins, à qui nous avons ouvert déjà, et depuis des décennies, notre bibliothèque, nos installations sportives, nos chemins forestiers, enfin notre début de vallée que beaucoup comparent à un « morceau de Suisse ! »

Vous avez vu sur votre invitation, trois photos. A elles seules elles résument l’évolution de ce bâtiment.

 

La 1ère en haut à gauche date du début du siècle dernier. C’était l’auberge de la famille Teitienne, à droite, avec la grange à gauche qui deviendra la salle où nous sommes. Une auberge lorraine traditionnelle où l’on pouvait boire, manger et se retrouver entre amis.
Le 8 novembre 1983, le C. M. de l’époque, avec à sa tête Jean Jungling, maire, décide d’acheter « le café de la Lorraine » à M. Teitienne au prix de 250 000,00 F (38 112 €), avec promesse de M. SCHARTZ, président du C. G. de l’époque, d’une subvention de 40 %. Promesse, promesse… En définitive, pour une histoire de date, pas de subvention, d’où colère du maire de l’époque ! 
Mais l’achat se fait malgré tout ! En mars 1984, grâce à un emprunt de 200 000 F. A l’époque la commune a des finances saines et donc peut entamer dans la foulée des travaux de réfection. 
espace socioculturel 1 

espace socioculturel 2
 
La 2ième photo au milieu, est assez récente, nous sommes aux dernières décennies du XXième où l’on voit la réalisation des travaux effectués par la municipalité avec en particulier la rampe pour permettre, normalement, l’accès des fauteuils des P.M.R. ou des landaus ! On baptise ce bâtiment « Centre Socioculturel », et la salle est utilisée pour des assemblées conviviales, repas des anciens, mariages, danses etc… Puis, les lois changent…la rampe n’est plus adaptée !  
Et nous passons à la 3ième photo, début du XXI ième siècle. C’est l’époque où le gouvernement insiste sur l’accessibilité des lieux publics par les P.M.R. 
C’est aussi, le début des intercommunalités, chez nous la communauté de l’Arc Mosellan, décide d’octroyer aux communes une aide financière pour l’arrangement des entrées et des usoirs, ces fameux faux trottoirs ! La municipalité décide la réfection du centre qui va devenir l’espace socioculturel. 
Cela va durer plusieurs années, nous allons échelonner les travaux, n’ayant plus l’aisance d’autrefois au point de vue finances. 
Donc avec l’aide de l’Arc Mosellan, notre communauté de communes, et l’idée lumineuse du premier adjoint notre génial Gégé, qui « invente » l’escalier monumental dans lequel nous intégrons le monte handicapé électrique largement subventionné par l’Etat, par le biais du ministère de l’époque chargé des personnes handicapées. 
 
espace socioculturel 3 

Et puis on décide de charger un architecte de la région, Bernard Bolzinger, de nous préparer un dossier qui mettra les toilettes aux normes en vigueur. Début des travaux, après inspection des lieux on s’aperçoit qu’il faut changer le toit de la salle, ce que l’on fait avant de démarrer le gros dossier de réfection, et ceci grâce à une aide exceptionnelle de l’Etat. L’année d’après on peut entamer le coin toilettes (mais là je ne vais pas vous embêter avec tous les ennuis que nous avons eus, c’est presque oublié…) Ce nouveau local entièrement neuf est recouvert d’un toit végétalisé, pour ce financement, nous avons consacré la totalité du PACTE octroyé par le Département ainsi que la subvention de la D.E.T.R. (Etat par S.P.)

Voilà en quelques phrases, résumées des journées de travail et de souci, pour notre architecte, pour les entreprises, pour les ouvriers communaux, pour mes fidèles adjoints, présents tous les jours sur le chantier, sans oublier, Laurence, notre indispensable secrétaire. A tous merci au nom des Elzangeois.
Je n’oublie pas de remercier l’Etat et le conseil départemental, pour leurs diverses subventions, sans qui cette belle réussite n’aurait pas pu être menée !

officiels
Officiels : M. Thierry Bonnet, sous-préfet, M. Pierre Zenner, conseillé départemental


Juste pour terminer sur ce chapitre, les chiffres qui font « choc », les travaux d’agrandissement et de mise en conformité des toilettes se sont montés à 265 373 € T.T.C.
Les subventions se montent à 73,65 % du H.T.
Pour les détails, voir notre petite revue « Le Petit Elzangeois » ou passer en mairie.

Après cette évocation, un peu « longuette » mais nécessaire, des conditions matérielles de la transformation du lieu qui nous accueille aujourd’hui, il me reste à vous parler de l’essentiel : sa destination !

Il est significatif que le nom de cette salle ait plusieurs fois changé au cours des trente dernières années : d’abord « auberge », » café de la Lorraine », puis « foyer », puis « centre », aujourd’hui « espace ».
S’il existe un dénominateur commun à ces quatre appellations –celui de lieu de convivialité- elles n’en ont pas moins, chacune, leur spécificité :

• Une Auberge ou café, c’était, oui c’était, car, beaucoup ont disparu, un lieu où se rassemblaient surtout les hommes, pour l’apéro, la partie de cartes..
• Un « Foyer » est un lieu de vie limité à certaines catégories de personnes (on parle, par exemple, de « foyer de jeunes » ou de « foyer de personnes âgées »)
• Un « Centre » est un lieu dédié à une activité particulière (on dit « centre commercial »)
• Un « Espace », c’est tout autre chose !… c’est un lieu beaucoup plus ouvert qui accueille toutes sortes de personnes et toutes sortes d’activités, non seulement de notre commune mais de toute la région.

C’est l’objectif de notre nouvel « Espace socioculturel d’Elzange ». Nous désirons que, polyvalent et très ouvert à la culture locale et régionale, il accueille tour à tour :
  - des fêtes familiales : communions, baptêmes, mariages… (comme cela a toujours été le cas)
  - les réunions et les activités de nos associations communales
  - mais aussi toutes sortes d’animation : des spectacles de théâtre, de musique et de danse ; des expositions, et des conférences (grâce au nouveau vidéoprojecteur et à la sonorisation rénovée)

Ce nouvel « espace socioculturel » doit devenir le vrai forum d’Elzange, le lieu où se rencontrent et se distraient ensemble tous les habitants de notre commune.
Aujourd’hui, dans un monde qui a tendance à se fragmenter, à se communautariser, à se séparer, il est vital que nous retrouvions et renforcions le « vivre ensemble ». C’est la seule bonne méthode pour intégrer tous les habitants de notre commune, anciens et nouveaux.
L’Espace socioculturel inauguré aujourd’hui doit constituer l’instrument privilégié de cette volonté.
Merci de l’avoir compris en vous associant nombreux à cette manifestation.

Vive notre pays, vive la Moselle, vive Elzange.

Invites sur escalier

(octobre 2015)

verre amitie verre amitie2