Le mot du maire août 2010

En tant qu’ancien élève et ancien instituteur, je ressens doublement, chaque année au mois de septembre, le syndrome de la « rentrée » avec, dans la mémoire, des images de cahiers et stylos neufs, de livres couverts de papier bleu, et de tabliers gris… Je voudrais en profiter aujourd’hui, pour évoquer ma foi en l’éducation en général, et en l’école en particulier, que j’essaie, avec tout le conseil municipal, de mettre en pratique dans notre petite commune d’Elzange.
Nous faisons, d’abord, tout notre possible pour que la commune conserve longtemps une école spécifique ainsi que suffisamment de classes pour accueillir tous les enfants avant la sixième. Nous nous activons pour que l’école, le premier bâtiment public que fréquentent les enfants durant leurs jeunes années, soit toujours pimpante et attractive. une part importante des dépenses communales, est consacrée aux écoliers d’Elzange afin qu’ils puissent disposer de salles lumineuses, bien chauffées, régulièrement repeintes en couleurs gaies, et de mobilier scolaire moderne . nous participons, pour une bonne part, à l’achat et à l’entretien du matériel informatique le plus performant, et tout dernièrement l’installation d’une classe numérique. Depuis de nombreuses années, nous avons mis en place un service de ramassage scolaire qui rend de grands services aux enfants et aux parents éloignés du groupe scolaire.

Mais l’école n’est pas le seul lieu du savoir, et nous sommes persuadés que la présence d’une bibliothèque communale riche et accueillante constitue un « plus » appréciable pour les jeunes Elzangeois. Espérons que cette année, ils soient plus nombreux à la fréquenter. De même, nous encourageons, chaque fois qu’une bonne volonté se manifeste, les séances de soutien scolaire pour aider les enfants à faire leurs devoirs. Cette année, malgré une augmentation conséquente des frais d’entrée et du transport, (voir page suivante) nous assurerons la fréquentation de la piscine.
Au total, l’effort financier global consenti par la Commune pour l’éducation est relativement élevé (14 % du budget communal). Nous en sommes fiers, car participer à l’éducation et à la formation des jeunes est le meilleur pari qui soit pour l’avenir.