PV du 29 Novembre 1918

Procès verbal de la séance du conseil municipal de la Commune d'Elzange et Valmestroff en date du 29 novembre 1918.

   " Après avoir pris connaissance de l'Arrêté du commissaire de la République à Metz du 21 novembre 1918 et après examen de la situation, les conseillers municipaux d'origine française du conseil dissous de la Commune d'Elzange et Valmestroff se sont réunis dans la salle des séances à Elzange.

    Sont présents :

MM les Conseillers municipaux LEYTHIENNE, JUNGER, ZECH Mathias, ZECH Jean Pierre, MELLINGER Mathias, MELLINGER Nicolas, MERTZ Nicolas et THILL Jean,

M CASSE Pierre, habitant de la Commune, d'origine française,

MM les vétérans de 1870, André JACCLOT, Louis MELLINGER, François THILL et Pierre SCHIVRE.

    Est absent le conseiller municipal M BOUCHES Prosper qui n'est pas encore rapatrié de l'armée allemande.

     Le conseil municipal se reconstitue de la manière suivante :

     1- M CASSE Pierre est désigné unanimement comme nouveau collègue pour remplacer M Hubert HOFFMANN.

     2-  Les vétérans de 1870 désignent M JACCLOT André pour les représenter dans la nouvelle assemblée. Le conseil compte dés à présent onze membres.

     3-  Le conseil nomme unanimement comme maire M  LEYTHIENNE à Valmestroff et comme adjoint M JUNGER à Elzange."

     Certaines précisions portées sur ce procès verbal sont étonnantes. La nationalité d'origine est précisée de manière insistante, semblant révéler la présence d'elzangeois d'origine allemande installés durant l'annexion dans un but d'intégration du territoire conquis. Nous constatons qu'Elzange n'a pas été épargné par la mobilisation allemande incorporant des hommes des territoires occupés. Pour conserver un équilibre fragile entre les deux parties de la commune, le maire est issu de Valmestroff, l'adjoint d'Elzange. Enfin, qui sont ces vétérans de 1870 ? D'anciens soldats, d'anciens élus avant l'annexion ! Comment était représentée la commune durant cette période douloureuse ?

 

Article rédigé par Jean-Marc Soulet