Jean-Paul Lauer

Faire revivre le bois mort, lui donner une deuxième vie, quasiment éternelle,
quel pouvoir ! Hé bien, un tel magicien existe, nous l’avons rencontré, chez nous, dans notre village. Il se nomme : Jean-Paul Lauer et il est très connu, pas tellement pour ce pouvoir décrit ci-dessus, mais plutôt pour ses prestationsJP sur les terrains de sport ou dans les différentes associations, où sa bonne humeur, sa gentillesse, font merveille.

 

 

 

   Mais revenons à son hobby, le travail du bois. A voir ses réalisations, on pourrait croire que Jean-Paul est tombé dans la sciure et les copeaux, objetsdès son plus jeune âge.

 

Que nenni, la passion du rabot, de la gouge ou du tour, ne lui est venue que tardivement, il y a exactement 7 ans et tout à fait d’une façon imprévisible, lorsqu’il est tombé devant un étalage d’outils aux formes bizarres, chez un marchand spécialisé.

 

Le déclic s’est fait. Rentré chez lui, il a commencé à dégrossir de vulgaires bûches dont il changea le destin ; au lieu de terminer en cendres dans la cheminée, quelques unes se transformèrent en coupes, ou en animaux stylisés. Mais notre créateur JPn’était pas satisfait ! Pour lui, ces objets n’étaient pas assez fignolés. Alors, il chercha dans les revues spécialisées, il fréquenta d’autres passionnés, son employeur – la SNCF- lui permit même de faire un stage.


    Comme le « métier » lui plaisait de plus en plus et avec l’accord de Martine son épouse, Jean-Paul réussit à acquérir des outils plus performants.objets Le tournant décisif, fut l’achat d’un tour à bois ! Et c’est alors que notre artiste créa des objets magnifiques dans toutes les essences que son entourage lui apportait.

 


   Au début, modeste, timide, les créations ne sortaient pas de son atelier, installé au sous-sol de sa villa. Puis cela devint des cadeaux pour ses proches. Enfin sur l’insistance de personnes qualifiées qui appréciaient son œuvre en général, Jean-Paul, le cheminot, commença à fréquenter les expositions, les fêtes artisanales, où son atelier ambulant attire bien des
admirateurs. Bravo l’artiste, continue à nous faire rêver.